• La vie chez leboncoin
  • RH
  • RSE
16 décembre 2020

La communication interne, facteur clé de cohésion sociale et de performance de l’entreprise

Par Marie-Clémence Clerc, directrice de la Communication Corporate et Interne du boncoin Groupe

 

Le constat est de plus en plus partagé : la crise sanitaire a joué un rôle d’accélérateur de transformation pour les entreprises. Plusieurs tendances qui montaient progressivement en puissance se sont pleinement affirmées en 2020, au premier rang desquelles le recours au télétravail, mais aussi la nécessité de faire preuve d’agilité pour surmonter les obstacles. Déjà créatrice de lien et de sens dans un monde en pleine mutation et accélératrice d’engagement, la communication interne est plus que jamais la pierre angulaire de l’organisation : garante du collectif formé par les collaborateurs, d’une véritable transparence de l’information, et surtout, vectrice de la culture d’entreprise.

 

Face à une pandémie qui n’est pas encore terminée, face à la crise économique et ses potentielles conséquences sociales, face aux attentes grandissantes des collaborateurs en matière de responsabilité, d’envie de contribuer, de se sentir utile, la communication interne a plus que jamais un rôle capital à jouer pour réengager le collectif et relancer l’activité.

Pour leboncoin, c’est l’implication de chacun qui nous permet de participer à un mode de consommation plus responsable, au travers du numérique, et d’accélérer la transition en ce sens. La communication interne devient alors le facteur clé de cohésion sociale et de performance de l’entreprise. Et tout particulièrement en cette fin d’année 2020.

 

Donner du sens, de l’action et de la perspective. Nous aimons penser que notre culture d’entreprise est l’une de nos principales forces. Bientôt quinze ans d’existence, autant de croissance et nous envisageons notre communication interne toujours de la même manière : agréger des outils et supports pour permettre à nos collaborateurs de faire vivre notre culture afin de s’engager au projet d’entreprise. Seuls nos 1 400 salariés ont ainsi le pouvoir de donner sens aux valeurs qui nous paraissent fondamentales. L’ambition est belle, mais nous sommes convaincus qu’elle dépasse les déclarations d’intention.

 

Réactivité et agilité : ces incontournables

Face à une situation de crise, on sait que la rapidité de réaction se révèle souvent décisive. Or pour une entreprise, celle-ci est loin de dépendre de la seule volonté de ses décideurs : la capacité d’adaptation de la structure, de son organisation dans son ensemble, est déterminante. C’était bien là le premier défi posé par l’annonce du confinement : celui d’une remise en question en un temps record. Comme beaucoup d’entreprises, mars 2020 restera le mois où nous avons mis à l’épreuve notre agilité ! Immédiatement, le COMEX, la communication interne, les ressources humaines ainsi que le comité social et économique se sont mis autour de la table pour réfléchir à des solutions afin de maintenir un cadre de travail efficace et transparent, malgré le contexte inédit. 

Afin de proposer une communication efficace, transparente et chaleureuse, fidèle à nos convictions, nous avons établi ensemble un plan dédié, prévoyant la mise en place de nouveaux supports et pratiques, mais aussi l’adaptation digitale de toutes nos habitudes. Et parce que l’avenir du travail tend vers une flexibilité accrue, un présentéisme à la baisse, et une digitalisation omniprésente, ces dispositifs n’ont pas vocation à s’arrêter. Ils sont la première pierre de l’entreprise de demain.

 

Accompagner et faire preuve de transparence

Réussir la transformation d’une structure implique que toutes les parties prenantes avancent ensemble et adhèrent à une vision commune. Encore faut-il que les collaborateurs – à commencer par les managers – n’aient pas de doute sur la direction à suivre et ce, à chaque étape du processus. Pour rassurer l’ensemble des salariés sur la situation et répondre concrètement à leurs questions, nous avons fait le choix de la plus grande transparence. Dès lors, le mieux était que le plus haut niveau de l’entreprise s’implique. C’est ainsi que, durant toute la période, Antoine Jouteau, notre Directeur Général, a pris la parole toutes les deux semaines. Dans le cadre de visioconférences réunissant l’ensemble de nos 1400 collaborateurs, il a présenté l’état des lieux de la situation et répondu à toutes les questions, sans exception. 

Ces moments d’échanges ont été prolongés par d’autres initiatives, comme l’envoi d’une newsletter bimensuelle dès mi-mars. Par ailleurs, la communication interne et les RH ont organisé diverses opérations spécifiques, à l’image des “cafés RH”, des moments d’échanges informels avec les RH pour comprendre la façon dont les collaborateurs se sentent et vivent la période, ou del’opération Buddy, pour que chaque nouvel arrivant soit accompagné par un parrain interne. Garder le lien en toute circonstance

 

Réinventer les rituels

Dans cette période aussi exceptionnelle que génératrice de stress, il était important d’éviter que les salariés aient le sentiment de plonger dans l’inconnu. Au-delà de la bonne circulation de l’information, nos équipes se sont attachées à réinventer des moments de partage et de convivialité. L’idée était – et est toujours ! – de permettre à nos collaborateurs de retrouver certains rituels qui font partie intégrante de leur quotidien au boncoin habituellement.

C’est ainsi que nous avons dématérialisé les « Croissants particuliers », un moment informel d’échange entre un membre du Comex et des salariés volontaires inscrits. De même, notre point semestriel, un événement qui réunit habituellement l’ensemble de nos collaborateurs, a été entièrement repensé. En septembre 2020, il aura pris la forme d’une véritable émission TV. Notre soirée de fin d’année a aussi laissé place à un nouveau concept : l’envoi de cartes de vœux entre salariés sur le principe du « Secret Santa », avec cadeaux à la clé.

 

Maintenir le lien en toutes circonstances pour préparer l’après

Sans contact physique, le grand enjeu de la communication interne est de poursuivre le développement de la culture commune de nos salariés. Toute une série d’initiatives ont été mises en place pour faire vivre le lien horizontal, si précieux. Au programme : afterworks connectés, cours en ligne animés par des collaborateurs (DIY, cuisine, sport, culture) et challenges photo et culturels hebdomadaires.

 

Toute cette énergie n’a pas été vaine, bien au contraire. Les résultats ont même dépassé nos attentes. Une étude que nous avons fait réaliser en juin, après le premier déconfinement, a ainsi montré un intérêt évident pour ces initiatives. Le chiffre sans doute le plus évocateur : la fierté d’appartenance à notre entreprise a augmenté de 30 % en quelques mois ! 

 

Aujourd’hui, même si 2021 porte inévitablement son lot d’incertitudes, nous nous sentons prêts à aller plus loin. Nous sommes fiers d’avoir pu tester, échanger, nous questionner sur la place de la communication interne et son rôle dans l’entreprise. Nous avons ainsi tiré des enseignements de la période, qui vont bien plus loin que la réorganisation en temps de crise.

Nous portons des convictions, que nous voulons continuer à diffuser. Notamment celle que, plus que jamais, la communication interne est la clé de voûte de l’entreprise. Elle fédère nos collaborateurs autour d’un projet commun, elle crée une cohésion sociale essentielle et participe activement au développement de l’entreprise, mais également à celui de chaque personne qui la compose.